Takuetsu no gakuen


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Lun 19 Oct - 0:49

Le matin, se lever, se préparer, aller travailler en amphithéâtre d’informatique et de math, venait ensuite la pause repas…. Qui n’avait de pause que le nom, puisqu’il fallait réviser le partiel qui venait après… et même si je connaissais déjà plus ou moins mes cours, il fallait par solidarité envers les autres, revoir les points que je haïssais ou comprenais mal(parce que soyons franc, je visais la moyenne pas le top du top), pour tenter de leur expliquer et de comprendre avec eux… autant dire le repas était un peu optionnel bien que je ne le loupais pour rien au monde(enfin façon de parler, plein de chose auraient put me le faire louper je crois). Puis durant l’après midi c’était le partiel en question, pas mal de réponse fournie au hasard(enfin à ma version du hasard), quelque une faites correctement a partir des formules connue et autre, et d’autre laissé blanche par flemme. Viens ensuite ce qui était à une période synonyme de repos et de tranquillité, à savoir le retour à l’appart… Malheureusement nouveau partiel demain, et la reine mère Zuka veille par l’intermédiaire d’Anny a ce que je le révise…

Inutile de dire que la journée entière aura été loooooongue, pas vraiment une minute à moi, aucun moyen d’être véritablement tranquille, seulement voilà, les heures avaient tournée, et il était maintenant près de onze heures du soir, heures à laquelle j’étais enfin libre, mais souvent trop crevé pour faire quoique se soit… Pourtant ce soir la je ressentais le besoin de sortir de l’appartement pour faire autre chose…. Lâcher ces maudit cour ne serait-ce qu’une ou deux heures pour vadrouiller un peu dans l’académie… Et comme toujours je concrétisais mes envies… Ma claque de ces journées ou je n’avais pas l’impression de vivre pour moi, tant pis si je devais dormir en cour et rater un partiel important parce que j’étais trop fatigué, je voulais au moins me détendre se soir.

Allez savoir pourquoi, en marchant au hasard des rues et des ruelles, mes pas me menèrent devant les portes du lycée… pourquoi ce lieu alors que je cherchais précisément a éviter ce que je pouvait rattacher au mot travail ? Peut être simplement parce que je passais plus de temps a m’amuser qu’à travailler au lycée, que j’y avais fait des rencontres intéressante, et peut être aussi que c’était l’un des rares endroit ou j’étais pleinement sur d’être au calme et loin de tout ce matériel de révision pour qui je n’éprouvais qu’une seule envie : celle de les déchirer en mille morceau et de les brûler. Bon je vous passerais mes envies meurtrières de feuilles et mauvaise pour la planète à cause des émissions de CO2 de la combustion du papier, pour me recentrer sur ce que je faisait présentement.

À savoir, arpenter en silence les couloirs du lycée, profitant du calme de l’établissement nocturne, dans lequel résonnaient mes bruit de pas, léger comme à leur habitude, il faut dire que je n’aimais pas vraiment faire de bruit en général, alors dans un lieux aussi calme que celui là vous vous douterez bien que je faisais le minimum possible, sans pour autant ralentir mon rythme de marche. Finalement j’arrivais devant la porte de mon ancienne classe… Allez savoir pourquoi ici précisément… peut être parce que cela marquait un temps où le fait d’éteindre le réveil ne me semblait pas signifier un aller simple pour une journée de bagne, ou ma seule délivrance serait l’instant nocturne, et l’échappatoire du rêve à l’intérieur du sommeil. Je finis par avancer dans la salle, puis sans trop savoir pourquoi, je m’allongeait sur le bureau du prof en regardant le plafond… puis sans trop m’en rendre compte, mesure que je profitais du calme, je m’assoupis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Lun 19 Oct - 21:17

02h00

Allongée sur son lit, les draps entortillés autours de ses jambes, Selene essayait vainement de dormir. Elle avait passée une journée épouvantable : Alexandre, cette enflure, l’avait humiliée devant toute la classe. Son prof de biologie la détestait. Elle haïssait juste tous les élèves de ce fichu établissement, et elle voulait partir. Mais manque de peau, elle ne pouvait pas. Et le pire du pire, c’est qu’on était soir de pleine lune. Comme tous les animaux, elle était sensible aux changements de lune, et elle était sujette aux pires insomnies…comme ce soir là.

Se glissant hors de son lit, elle fit attention à ne pas réveiller Mishiko. La jeune fille avait le sommeil léger, et l’idée qui venait de germer dans l’esprit de Selene était suffisamment machiavélique pour ne pas y rajouter le meurtre forcé de sa colocataire. La rousse se dirigea vers un placard, d’où elle tira un grand bocal contenant auparavant de la confiture. La tigresse jeta un regard désespéré vers son lit qui semblait la rejeter, et sortit sur la pointe des pieds dans le couloir. Personne. Se faufilant le long du mur, elle descendit les escaliers sans faire de bruit, et sortit dans le parc. Elle sentit l’air frais balayer son visage, et ses jambes. Un peu trop ses jambes, songea t’elle, avant de se souvenir qu’elle n’était pas en robe, comme d’habitude, mais en chemise de nuit. Enfin, chemise de nuit pour être poli, c’était plutôt une nuisette qui lui arrivait un tout petit peu en dessous de la taille, rose pâle, transparente, avec laquelle elle portait une petite culotte en satin noir.

Spoiler:
 

Espérant brièvement que personne n’ait la fâcheuse idée de sortir, la jeune lycéenne se dirigea vers un coin un peu à l’écart, une sorte de toute petite mare, mais remplie de grenouilles. En souriant, elle en attrapa quelques une qu’elle enferma dans le bocal, avant de reprendre le chemin des bâtiments. Ses pieds nus foulaient l’herbe fraiche et humide, mais elle aimait ce contact doux et froid. Frissonnant tout de même un peu, elle se hâta, non pas vers son dortoir, (que ferait’ elle avec des grenouilles dans sa chambre ?) mais vers le bâtiment du lycée. Ce soir, Alex allait payer !


Entrant sans faire de bruit, elle referma tout doucement la porte derrière elle. Sur la pointe des pieds, elle se glissa jusqu’à sa classe, la plus isolée. Elle ne voyait pas le moindre surveillant à l’horizon, tant mieux. Ce qu’elle s’apprêtait à faire était lâche, déloyal, mais terriblement génial. Elle ouvrit doucement la porte de sa classe…et resta figée sur le seuil.

Un homme était là, allongé sur le bureau. Pas n’importe quel homme d’ailleurs. Erian. Se cachant vite fait derrière la porte, elle s’accroupit et s’ordonna de rester calme. Son cœur commençait déjà à partir en vrille. Elle le connaissait à peine, mais il avait…quelque chose. Il avait été au Host club avec elle, et il faisait partie du club de combat. Et il était à l’université. Une proie fort intéressante donc.

C’est en se souvenant du fight club que Selene eut une autre idée, encore plus absurde que de mettre des grenouilles dans le casier d’Alexandre. Se levant silencieusement, elle alla verser les grenouilles pétrifiées dans le troisième bureau en partant de la gauche, et revint vers le bureau observer l’endormit. Qui dormait vraiment. Peut être étais-ce le manque de sommeil, la folie de la pleine lune, son tempérament qui la poussait à sortir à moitié nue en pleine nuit, sa sauvagerie ou juste un peu tout en même temps, mais ce qui fut sure pour elle, c’est qu’elle avait quelque chose à tenter. Un de nos points commun, peut être le seul, peut être pas, c’est le jeu. Il est temps de voir ce qu’il vaut, songea la jeune tigresse dans un sourire carnassier, et après avoir plus ou moins remis les rubans de son décolleté bien en place, elle changea sa main en une patte griffue, et l’abattit brutalement, et dans un fracas assez étonnant, juste à coté de la tête de l’universitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Lun 19 Oct - 22:14

Allez savoir pourquoi, le fait de dormir sur se bureau malheureusement très inconfortable, avait quelques chose de détendant… Comme si une fois ici il ne pouvait m’arriver que du bien… Il était rare que j’ai un sommeil aussi calme… pas de rêve dont je parvins à me souvenir, je ne m’étais pas cassé la gueule du bureau, et je n’avais pas reçu de seau d’eau froide sur la tronche en guise de réveil… C’était pas si mal comme état des faits… Enfin pour le moment, car pour le moment je ne voyais pas ce qui m’avait réveiller… et c’était rarement bon…

Bon un courant d’air visiblement si je me fiais a mes sens… par contre, allez savoir ce qui l’avait provoqué… Bon passons a l’analyse de la salle sans ouvrir les yeux… encore trop fatigué pour que j’ouvre les yeux et me décide a me lever… Bon les chance de cassure des tables avaient pas bougé c’était toujours ça… hum… probabilité de…soulevage d’un tissu par coup de vent… 33%… l’était nouvelle celle la j’en suis sur, parce que les rideau étaient attaché au dernière nouvelle… d’ailleurs le tissus en question semblait se déplacer pour s’arrêter non loin de moi… s’ensuivit d’une autre apparition de probabilité… flippante pour le coup : Probabilité qu’un éclat de bois me blesse à la joue : 67%… Hum… Probabilité de perdre un œil dans l’opération… 0.2%… basse mais j’étais pas vraiment motiver pour tenter le coup… En temps que parieur je savais que les choses les plus improbables pouvaient arriver… Bon va peut être falloir ouvrir les yeux petit…

J’ouvris mon œil juste à temps pour voir quelque chose de pointu refléter la lumière de la lune, avant de s’abattre violemment à côté de moi… Ma vision des probabilité m’avait indiqué que je n’étais pas la cible, mais comment dire… question d’instinct de survie peut être ? Je levais vivement mon bras le plus proche, pour saisir la patte qui allait frapper à hauteur du poignet… Poignet bien humain contrairement à la patte…


« Même ma colocataire est plus douce pour réveiller les gens vous savez ? »

Aillant arrêter « l’attaque » au raz de la table, j’avais maintenant tout le loisir de regarder l’apparence de la personne qui venait de me faire mentir lorsque j’avais émit la pensé qu’ici il ne pouvait m’arriver que du bien… Ou pas en fait… Bon honnêtement j’étais pas vraiment habiller chaudement pour une balade nocturne, simple T-shirt rouge foncé, et un pantalon basique de couleur noir… Mais elle(parce qu’il s’agissait bien d’une demoiselle), elle pourrait se balader nu que ça ne changerais pas grand chose(si ce n’est le…. Choc pour mes yeux a peine réveiller peut être)…

« Par contre même elle n’offre pas une vision aussi charmeuse lorsqu’elle me réveil. »

Bon ok c’était peut être pas le moment de faire de l’humour et de la constatation, dans la mesure ou elle venait plus ou moins de… bah… j’aurais bien aimé dire m’étriper, mais elle avait frapper a côté d’elle même… De me réveiller en fait… Bon en fait si c’était peut être le moment de faire de l’humour… Peut être aussi le moment de chercher l’identité de la charmante demoiselle qui venait expressément me réveiller, donnant lieu a une situation digne… d’un minable début de film X ? Faut dire vu sa tenu et l’environnement ça en avait méchamment l’air…

Je me redressais lentement encore à moitié endormi… oui je suis toujours pas vif au réveil et j’en suis conscient, et fier aussi(dans la mesure ou on peut être fier de ce fait)… Des cheveux roux, un visage plutôt bien dessiné, un corps pas mal du tout… et le mieux c’est que j’arrivais à mettre un nom sur ce joli minois : Selene Minami, camarade d’infortune lors de la fête de mai pour le stand Host-club, et adversaires/compagnonne de jeu pour le club de combat…


« Puis-je savoir la raison pour laquelle j’ai eu le droit de me réveiller avec une vision me donnant l’impression d’encore être en train de rêver ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Lun 19 Oct - 23:12

Selene allait brillamment éclater une petite partie du bureau lorsqu’une main saisie vivement son poignet. Une main musclée d’informaticien, que rejoignait un bras ferme que suivait un torse musclé finement moulé par un t-shirt rouge…Selene secoua la tête : tu t’embrouilles là !
Sans la lâcher, Erian, car c’était lui, l’observa de bas en haut. Un peu gênée (mais si peu…) elle essaya de se libérer, en tirant de toute ses forces sur son poignet. Rien à faire, il était beaucoup plus musclé qu’elle, et tout ce qu’elle réussi à faire, ce fut de se faire mal. Poussant un petit grondement de colère, elle finit par cesser ses efforts et attendit qu’il daigne la lâcher…

Ses griffes se rétractèrent, et la jeune fille essaya de se transformer un peu plus, luttant mentalement pour que son corps lui obéisse. Mais non, comme d’habitude, elle ne pouvait se transformer lorsqu’on la tenait, puisqu’elle ne pouvait alors grandir. Sentant ses forces l’abandonner, elle relâcha ses efforts. Un frisson lui parcourut l’échine.

« Par contre même elle n’offre pas une vision aussi charmeuse lorsqu’elle me réveil. »

Selene rougit un peu, et finalement se détendit vraiment. Bah quoi, elle l’avait pas réveillé pour rien hein ? Elle contempla un instant son poignet prisonnier, plongée dans ses pensées…qu’il vaut mieux ne pas rapporter ici. Tirant de son autre main sur le bas de sa nuisette, elle lança un regard à la fois mystérieux et un peu courroucé à son détenteur. Il était vraiment mignon, songea t’elle. Et puis mer** tiens. Elle dé transforma sa main, qui redevint une longue et fine chose aux doigts manucurés.

« Puis-je savoir la raison pour laquelle j’ai eu le droit de me réveiller avec une vision me donnant l’impression d’encore être en train de rêver ? »

Un compliment ? Elle ne s’y attendait pas vraiment. Levant la tête, elle lui sourit effrontément :

« Mais c’est moi qui suis surprise : je rentre dans MA classe, et j’y trouve un garçon endormit…J’ai eu envie de jouer à la belle au bois dormant, mais tu t’es réveillé trop tôt…dommage ! »

Elle profita d’un instant d’inattention, de surprise se prit-elle à espérer, pour tenter une nouvelle évasion. Mais bon sang, rien à faire, elle n’y arrivait pas. Elle récupéra sa nuisette qui tombait légèrement, et tout en tenant la bretelle récalcitrante, elle se hissa partiellement sur le bureau, à quelques centimètres à peine de son euh…maître ? Cette position lui tordait un peu le poignet, mais rien de très méchant. Elle remua doucement les jambes pour venir coller ses cuisses le long du jean d’Erian (contact très agréable, je vous le recommande !) et le regarda… Imprudente ? Certainement. Folle ? Aussi. Elle se demandait quel pouvoir étrange pouvait bien avoir l’universitaire…

Sans bouger d’un cil, elle reprit la parole, murmurant chaque mot avec soin :

« Mais que fais-tu ici ? Tu avais rendez-vous ? »

Et elle ponctua cette dernière interrogation d’un léger sourire …qui pouvait être interprété de bien des manières….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Mar 20 Oct - 0:07

Alors que je parlais elle avait tenté de dégager sa main… je l’aurais bien laisser faire, mais l’idée de laisser les griffes à nouveau libre ne m’enchantait pas tellement je vous avouerais, car je doutais que le pouvoir de la jeune fille se limite a une simple métamorphose de la main, et si elle attaquait à nouveau en transformant la totalité de son bras je doutais d’avoir la force de l’arrêter. Le fait d’être un homme et elle une femme me donnant pour le moment l’avantage sur elle… je doute que face à une bête je parviendrais à conserver le dis avantage.

Après quelques instant la main redevint normale, et le contact de la peau de la jeune fille était ma fois bien plus agréable que celui de sa fourrure(et surtout me paraissait moins dangereux, même si je ne me faisais pas d’illusion, elle récupèrerait ses griffes quand elle l’aurait décidé.), elle souhaitait donc jouer à la belle au bois dormant hein ? Marrant mais c’était la réflexion qui revenait d’un côté comme de l’autre quand il s’agissait de me réveiller… le côté blond qui faisait princesse de conte de fée sans doute…

Elle tenta une nouvelle fois de se dégager, mais je tenais encore sa main fermement, plus par jeu que par peur maintenant, après tout je parviendrais à le « sentir » si elle souhaitait m’attaquer, (la probabilité que je me fasse entailler quelques part ayant tendance à augmenter lorsque l’on me frappe). Par contre ce que je n’avais pas du tout senti arrivé c’est cette… optimisation du contact… Elle monta sur le bureau pour se coller quelque peu à moi… hum… la scène prenait décidément une tournure bien étrange… Fallait-il s’en effrayer ou s’en amuser était une bonne question. Question un peu bête cependant dans mon cas, puisque n’oublions pas que je n’étais au final qu’un blondinet plutôt joueur.

Je ne put m’empêcher de sourire lorsqu’elle parla à nouveau… Ce que je faisais ici… très bonnes question…. Rien précisément… un rendez vous ? non pas à ma connaissance, ou alors j’avais été manipulé par un très brillant don d’hypnose… non globalement, après réflexion rapide je n’avais rien a répondre à cette question, mais ce n’était pas une raison pour rester silencieux.

« Avant de répondre à toute tes questions je me permettrais de rectifier une erreur que tu a commise… »

Elle semblait joueuse, ça tombe bien je l’étais aussi, je posais ma main libre sur l’épaule du bras que je ne tenais pas encore, et j’avançais mon visage vers le siens pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres, à qui je ne laissais pas le loisir de durer, bien qu’il fut loin d’être désagréable, séparant mes lèvres des siennes et lâchant ses bras j’eu un sourire amusé avant d’ajouter :

« La belle au bois dormant c’est plutôt comme ça. »

Bon espérons que je ne me soit pas tromper et qu’elle soit du genre joueuse, sinon j’étais bon pour me prendre une patte griffue en guise de baffe, et j’ai bien peur que cela soit plutôt douloureux.

[note : Si tu a besoin de plus de matière pour rep, dis le je continuerais, mais je préfère te laisser l’occasion d’agir directement après le baiser avant de continuer]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Mar 20 Oct - 22:27

Après un instant de réflexion, le jeune (et joli) blond répondit à Selene…une erreur ? Moi ? Jamais, pensa t’elle, avant de sentir sa main se poser sur son bras. Elle lui jeta un regard interrogateur, et fut d’autant plus surprise lorsqu’il l’embrassa.


« La belle au bois dormant c’est plutôt comme ça. »


Surprise, mais pas fâchée. Ca simplifiait grandement les choses...ou pas. Elle resta un instant pétrifiée, plus parce qu’elle réfléchissait à la suite que devait prendre les événements plus que par réelle stupéfaction.
Il est joueur, songea t’elle en souriant. Tant mieux. Jouons alors.

Remarquant avec dépit qu’il ne l’avait toujours pas lâchée, Selene ne fit pas plus de manières et lui rendit son baiser. Plus long, et bien plus fougueux cette fois ci. Elle aimait la douceur de ses lèvres, c’était si rare chez un homme. Tout doucement, elle remonta sa main le long du bras du jeune homme, celle non prisonnière bien sûr, et la glissa doucement sur son cou, juste devant le col du t-shirt. Elle profita un instant de la chaleur de sa peau. Et puis, elle se transforma : sa main non prisonnière se dota elle aussi de griffes, et ses pieds noircirent, s’allongèrent, pour devenir à leur tour de jolies pattes soyeuses et dangereuses. Prenant soin de ne pas se transformer plus, puisqu’elle ne le pouvait pas en premier lieu, mais aussi parce que plus loin, elle aurait risqué d’abimer sa nuisette, qui n’avait pas besoin d’une éraflure pour révéler un peu trop.

En un éclair, elle enfonça ses pieds dans le bois du bureau, et ses griffes de la main dans le cou du jeune homme. Rien de très profond, ni même de très douloureux, mais qui devait tout au moins surprendre. C’est ce qui sembla à Selene, qui en profita pour tenter une nouvelle libération, arrachant quelques morceaux de bois du bureau. Elle se jeta brutalement en arrière, sentit son bras être retenu, mais son élan était trop important. Son poignet fut bien vite libéré, et la jeune rousse se retrouva à quatre pattes, une jambe pliée, l’autre tendue, sur le sol. Jetant un regard profondément désolé (enfin, pas tant que ça) à Erian, elle se releva, massant son poignet endolori par le choc, en grimaçant, et revint s’assoir non loin de lui. Mais pas trop près non plus. Souriant de toute ses dents pointues, la jeune fille pencha la tête sur le coté et murmura :

« Malheureusement, les contes de fées j’en suis pas trop fan…on va devoir trouver autre chose… »

A toi la main, pensa-t-elle mielleusement. Un joueur, d’accord, mais quel joueur… ? Nous allons voir ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Mer 21 Oct - 0:55

Lorsque ses lèvres fondirent sur les miennes de manière beaucoup plus… Sauvage ? Oui je pense que c’était le mot adapté, je sus immédiatement que je ne m’étais pas trompé, lorsque je l’avais pensé joueuse… D’ailleurs à ce stade c’était même plus que joueuse… quoique… si je lui plaisais et qu’elle était du genre en profiter de telle occasion ça n’avait pas grand chose d’étonnant. Enfin toujours est-il que je prenais la peine de calmer le fouillis de pensé, question, probabilité, qui me venait en tête pour apprécier les sensation que me communiquait mon touché, et plus précisément mes lèvres, après tout cela faisait longtemps que je n’avais pas eu le loisir de profiter de cette douce sensation(depuis anny dans le parc en fait et c’était assez flou dans ma mémoire), d’autant plus que le contact de la rouquine était loin d’être désagréable… Dommage que je fut légèrement extirpé de la sensation de chaleur qu’elle m’apportait, par l’apparition d’une donné imprévue : Probabilité d’ouverture d’une mince entaille à la gorge : 100%… Bon maintenant venait la question existentielle… J’était tombé sur une SM ou y avait-il autre chose… Je me perdais encore dans d’inutile question lorsque je sentis la griffes se planter, à vrai dire je n’avais pas eu trop le temps de réagir non plus, je percevait les probas une voir deux seconde à l’avance, je n’avais pas le don de prescience, et encore moins celui de réagir à tout ce que je captais.

Ce n’est que lorsque je sentis quelque chose forcer sur ma main que je compris quel était vraiment son objectif… le tigre n’aime pas être mis en cage n’est-ce pas ? Depuis le début j’avais oublié de lui lâcher la main héhé… je suis con des fois… Je lâchais immédiatement, permettant à celle qui était à la fois la belle et la bête de s’extirper de ma poigne, que j’avais peut être eu un peu trop forte du fait de la crispation dont j’avais fait preuve lors de la saisie du poignet.

Je la vie retomber à quatre patte sur le sol… ce qui m’offrit une belle vue plongeante sur son décolleté dont je ne profitais pas vraiment, plutôt occupé à inspecter les prochaines proba qui tombaient voir si elle n’allait pas d’un coup se mettre à m’assaillir… rien de tout cela, elle reprit rapidement sa place, enfin un peu plus éloigné de moi tout de même… peur de représailles ? peut être… probable en fait, bien que j’étais du genre calme c’était quelque chose de difficilement devinable au vu des activités qu’elle m’avait vu exercer(à savoir fight et host club).

Le club de combat hein…. Remarque elle en faisait partie elle aussi… Nous cherchions un jeu ? et elle n’était pas très conte de fée ? Nous pouvions certainement trouvé un intéressant terrain d’entente j’en suis sur… Après tout même si son don l’avantageait pour le moment je n’étais pas sans ressource, surtout dans un environnement comme celui la…Je me levais du bureau et m’approchais lentement de la porte sans un mot, on pourrait croire que je comptais partir sur le moment mais je n’en avait aucunement l’intention, je souhaitais juste… mettre de la distance… Arrivé sur le seuil de la porte, je commençais a m’exprimer :


« C’est assez gênant je t’avouerais… je me retrouve en pleine nuit dans une salle de classe, avec une fille a demi nue, et je n’ai aucun vêtement à lui prêter pour qu’elle puisse avoir l’espoir de se réchauffer. »

Je me retournais en lui faisant face, a nouveau, toujours sur le pas de la porte, je lui sourit et enchaînais :

« Je te proposerais bien de te réchauffer mais je doute de pouvoir tenir bien long temps sans que mes nerfs ne lâchent avec pareille beauté dans les bras et surtout accompagnée d’une telle tenue… »

J’avais dit la dernière phrase sur un ton à mis chemin entre le rire et la déception, à vrai dire j’avoue que cette option m’aurais pourtant bien plus, mais je n’étais pas sur d’arriver à tenir mes ardeur surtout avec l’état de frustration et d’énervement dans lequel m’avait plongé l’acharnement au travail de ses dernier jours… Oh je ne la violerais pas soyons franc, mais je n’avais pas l’envie de profiter de la soudaine attirance qu’elle semblait avoir pour moi, pour assouvir mes pulsions avant de m’en désintéresser juste après ce qui pouvait malheureusement arriver me connaissant, c’est pourquoi venait la troisième solution :

« Pour nous il existe cependant une autre manière de se réchauffer… Après tout le club auquel nous avons adhéré nous à enseigner un moyen plutôt efficace de sympathiser et de nous réchauffer n’est ce pas ? Alors ? un petit affrontement tout ce qu’il y a de plus réel te tenterait-il ? »

L’idée était lancé, restait maintenant à voir a quel point elle était joueuse, mais quelques chose me disait qu’elle n’était pas du genre à se défiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Jeu 22 Oct - 22:05

Selene eut un moment de doute lorsqu’elle vit son charmant compagnon se lever et se diriger vers la porte. L’avait-elle effrayé ? S’était elle montrée trop audacieuse ? Ce ne serait pas la première fois, se dit-elle pensivement, elle était souvent un peu trop...directe, sauvage, quelque chose comme ça quoi. La rousse, qui commençait à vraiment apprécier cette nuit, esquissa un geste pour le retenir, mais par chance il n’alla pas loin. Arrivé au niveau de la porte, il s’arréta, et Selene cacha bien vite l’expression de soulagement qui traversa un bref instant son visage. Adoptant une expression parfaitement neutre, du moins l’espérait-elle, elle observa le jeune homme : Si allongé ou assis sur le bureau il était séduisant, debout il l’était encore plus. Grand mais pas trop, bien proportionné, il avait des jambes assez longues. Détail très important car Selene faisait malheureusement (ou pas) une fixation sur les gens avec de petites jambe. C’était une sorte de blocage psychologique. Là donc, pas de problème. Mentalement, elle lui donna un point. Un autre pour les cheveux blonds, encore un pour les muscles fins, un quatrième pour appartenir au club de combat, encore un pour être universitaire…Elle arrêta net son calcul en se rappelant son regard. Qui méritait à lui seul plus de 10 points d’un coup, mais Selene maitrisa bien vite les déraillements de son esprit qui commençait à lui imposer des images plus que dérangeantes, et en perdit son compte.

« C’est assez gênant je t’avouerais… je me retrouve en pleine nuit dans une salle de classe, avec une fille à demi nue, et je n’ai aucun vêtement à lui prêter pour qu’elle puisse avoir l’espoir de se réchauffer. »

C’est à ces paroles uniquement que Selene remarqua qu’elle avait la chaire de poule. Et oui, même si on était au Printemps, il faisait encore frais, surtout vers 2-3 heures du matin. Et puis, sa tenue n’avait vraiment rien de couvrante non plus. Songeant avec délice à sa couette bien chaude qui l’attendait, la rousse essaya de la regretter…sans succès. Elle était belle et bien insomniaque, ou alors c’est que ce qui se passait hors de son lit était tellement palpitant (rayez la mention inutile^^). Erian se retourna alors, laissant au passage tout le loisir à la tigresse d’admirer ses yeux magnifiques…

« Je te proposerais bien de te réchauffer mais je doute de pouvoir tenir bien long temps sans que mes nerfs ne lâchent avec pareille beauté dans les bras et surtout accompagnée d’une telle tenue… »

Là, s’en fut trop. Selene rougit un peu, et resta muette quelques instants…On peut être complètement folle et ne pas savoir quoi faire face à un aussi joli compliment non ? C’est dommage malgré tout, pensa t’elle, se voyant déjà dans ses bras…Mais avant même que son esprit embraille sur d’autres …. pensées, elle l’entendit ajouter :

« Pour nous il existe cependant une autre manière de se réchauffer… Après tout le club auquel nous avons adhéré nous à enseigner un moyen plutôt efficace de sympathiser et de nous réchauffer n’est ce pas ? Alors ? Un petit affrontement tout ce qu’il y a de plus réel te tenterait-il ? »

Ca, c’était du jeu. Un affrontement réel, en pleine nuit, alors que le couvre feu était en place depuis plusieurs heures, et alors que les vrais combats étaient interdits... l’esprit compétitif et rebelle de Selene s’alerta aussitôt : c’est bon, très bon même…Et puis, un combat en condition réel, rien de plus excitant. Elle arriverait peut être à l’amener vers une fin bien sympathique. Cette pensée venait de surgir dans l’esprit de Selene comme un crapaud hors du casier d’Alexandre. Se faisant la remarque personnelle qui si le pouvoir d’Erian était de lire les pensées des gens, elle était dans la grosse m***, remarque qu’elle se faisait presque perpétuellement, elle chassa bien vite l’idée loin de son cerveau…ou la rangea plutôt dans un coin, attendant de voir l’orientation que prendrait leur relation après ces baisers.

Essayant de conserver cette apparence froide, mais qui laissait transparaitre son excitation bien malgré elle, elle se leva à son tour et se rapprocha de la porte, gardant toutefois un minimum de distance entre eux deux...Ils en viendraient aux mains bien assez tôt. Elle remarqua alors que la lune était voilée par de gros nuages, et que l’obscurité dans la salle était oppressante. C’est à peine si on parvenait à voir les trois premiers rangs. Elle se dit qu’il y avait tellement peu de lumière que même avec ses yeux de tigre elle ne parviendrait sans doute pas à percer les ténèbres. Pensée angoissante lorsqu’on avait peur du noir comme elle (ben oui, le noir dans la nature ça n’existe pas vraiment, elle parvenait toujours à capter quelques rayons de lune…là non). Masquant son malaise, elle sourit à l’universitaire en lui répondant :

« Et comment ! Un vrai, tout ce qui a de plus réel, il y a rien de mieux. C’est quand tu veux ! »

Lui adressant un sourire malicieux, elle se demandait tout de même quel don pouvait –il bien avoir. Elle n’y avait jamais vraiment fait attention, mais elle l’ignorait. Mauvais ça, pensa t’elle. C’est laisser une chance de plus à l’adversaire. Et elle se fit la promesse silencieuse d’aller enquêter sur les dons des autres membres du club. Mais bon, ici, avec Erian, ce ne serait pas bien grave si elle se trouve en mauvaise posture…Mais ce n'était pas une raison pour rester ici, proie directe et trop proche. C'est pourquoi la jeune fille, plus souvent chasseuse que victime, partit en courant, sa courte nuisette flottant derrière elle, ses longues jambes blanches lui permettant de s'éloigner les plus possible de celui qui venait de se désigner comme son ennemi temporaire. Mais elle n'allât pas trop loin. Elle cherchait juste un coin pas trop sombre, un endroit où elle pourrait voir. Elle était de nouveau dans le couloir, cherchant une fenêtre, un rayon de lune. Soudain, elle eut une idée. Un peu perdue dans ce noir auquel elle n’était pas habituée, elle dénicha une autre salle, plus grande, et se glissa à l’intérieure sans faire de bruit. Elle avisa un bureau dans le coin, caché derrière la porte, et monta dessus, puis posa la main sur le dos de la porte. Comme ça, si jamais Uriel s’avisait d’ouvrir la porte, elle serait avertie, au moins en le sentant. Car elle ne voyait toujours pas grand-chose, et cela l’angoissait un peu.

[à toi l’honneur^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Jeu 22 Oct - 23:06

Bien l’idée était accepté, plutôt bon signe… restait maintenant à régler l’affrontement sans trop s’abîmer l’un l’autre, après tout, je n’étais certes pas un modèle de galanterie, mais j’avais tout de même un minimum de gêne lorsqu’il s’agissait de frapper une madame… Surtout lorsqu’elle était aussi intéressante que celle-ci, et qu’en prime je ne la laissant semble-t’il pas indifférente vu le nombre de fois ou elle avait rougit à mes remarques… D’un autre côté, elle était membre du club de combat, et avait semblé enthousiasmé au possible à la simple idée d’avoir droit à un affrontement réel… Je risquerais de la blesser dans son égo en ne la prenant pas au sérieux… et puis après tout la belle griffait, j’en avait déjà fait l’expérience…

Après quelques instant de réflexion j’avais choisit d’opter pour la proposition numéro deux, j’éviterais juste de frapper les visage se sera pas plus mal je pense… Bien restait maintenant à trouver de quoi m’épauler pour ce combat, car je doute que mes poings vaillent quelque chose contre les griffes de la bête… je m’approchais d’un des plans du lycée et fermait les yeux, posant un doigt au hasard(ou presque) sur ce derniers… j’ouvrais les yeux et regardait l’endroit que j’avais pointé… placard à balais, oui j’y trouverais bien un semblant d’arme c’est vrai… je me dirigeais donc le placard, qui par chance, était encore ouvert… tant mieux je n’aurais pas a le vandaliser pour m’équiper… j’attrapais l’un des balais, et en retirait plus ou moins violemment le bout pour ne garder que le manche… bien l’arme c’est fait.. restait a repérer l’adversaire…

J’utilisais la même méthode que pour trouver mon arme, et je tombais donc sur un classe non loin… visiblement elle était posté près de la porte si j’en croyais l’endroit ou mon doigts c’était posé… elle était donc en embuscade… dommage pour elle qu’elle ignore mon don, cela lui aurait appris que c’était inutile… je m’avançais d’un pas plus ou moins silencieux de la salle en question, enlevant mes basket pour plus de discrétion, ce que je perdais en vitesse n’ayant pas vraiment d’importance au final… l’endroit n’était pas adapté à la course.

Une fois arrivé devant la salle, je commençait doucement a augmenter la probabilité que mon coup porte dans la direction de mon adversaires si je frappait au hasard… puis lentement j’entrais dans la salle, tentant de paraître plus ou moins… tendu, essayant de faire croire que je ne savais pas qu’elle était la… puis dès qu’une ombre bougea, dès que j’entendit un bruit, je pivotait sur moi même et abattait mon arme improvisé dans une direction totalement incertaine(de toute manière pour ce que j’y voyais, mieux valait me fier a mon don) mais en ayant passé à 100% la probabilité qu’il s’agissait de la bonne direction… reste à savoir si la distance de frappe était la bonne, et cela je ne pouvais en être sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Ven 23 Oct - 21:58

Le souffle court, les cheveux désordonnés après ce petit bout de course, la tigresse n’en menait pas large. Accroupie comme elle était sur le bureau de bois, en équilibre précaire et dans le noir, elle sentait une crampe venir insidieusement lui déchirer le mollet droit. En essayant de faire le moins de bruit possible, elle étira le muscle récalcitrant, et modifia légèrement sa position. Sur la pointe des pieds, elle avait toujours la main posée sur la porte, prête à sortir les griffes au moindre mouvement suspect. Il lui semblait déjà sentir un effleurement, un souffle…Elle sursauta lorsqu’elle crut entendre un crissement de papier…Non, rien aucun bruit.

Soudain, elle sentit la porte s’ouvrir. Sentit, car elle avait toujours la main posée dessus. Elle sursauta violemment, et se tendit. Erian était entrée, il était juste sur le pas de la porte, et semblait tendu… Un peu inquiète, Selene se demanda comment il avait trouvé la salle si vite. Une vague et fugace idée lui suggéra que son don encore mystérieux y était peut être pour quelque chose…ou pas. De toute manière, elle avait un peu autre chose en tête à l’instant même. Se déséquilibrant doucement vers l’avant, retenant le mince vêtement qui lui servait de chemise de nuit pour qu’il ne fasse aucun bruit, elle tendit une main vers les cheveux dorés du blond. Bien mal lui en prit, car ledit blond, au même instant, se retourna en envoyant violemment une sorte de bout de bois droit sur le bras tendu de la jeune fille. Le bâton envoyé avec force percuta le poignet blanc et fin de la tigresse, qui n’eut pas le temps de freiner son geste. Elle poussa un léger cri de surprise autant que de douleur, et sauta prestement sur le bureau réservé au professeur (bureau assez éloigné, mais ce n’était qu’un jeu d’enfant pour elle).

La douleur émanait d’un point très central, au niveau de l’os le plus saillant du poignet, là où l’arme l’avait percutée. Elle remontait ensuite le long du bras, passant par un nerf qui se lovait au creux du coude, amenant au cerveau l’information suivante : Aïe. Si Selene n’était pas une chochotte, elle n’était pas très résistante non plus. Mais la douleur, elle connaissait, et même pire (ou mieux, c’est selon…) elle aimait. Il ne fallait pas que ça aille trop loin non plus, mais elle aimait sentir l’adrénaline courir dans ses veines suite à une blessure, elle adorait cette sensation d’être victime lorsqu’elle était blessée, et elle se sentait vivante. Une citation lui revint en mémoire : « C’est dans le bonheur que l’on connait ses amis. C’est dans la douleur qu’on aime. » Où l’avait elle lue ? Aucune idée. Mais bon dieu que c’était vrai !

Elle massa doucement son articulation meurtrie en observant Erian : pas de doute, s’il avait un…manche de balai ?...comme arme, son pouvoir ne devait pas être aussi physique que le sien. Mais elle devait se méfier, peut être lui avait il permit de la retrouver. Dans un brusque sursaut de rage vengeresse, elle sauta du bureau, toujours humaine, mais ses mains avaient retrouvées leur noirceur, leur robe lustrée et leurs griffe si rassurantes. Mais elle sentit une douleur lancinante dans son poignet droit, et se dit que le coup avait peut être eu plus d’impact que prévu. Elle aurait du rechercher des traces d’armes sur l’ombre qui était entrée avant même de songer à un attaque en règle. Qu’à cela n’tienne, elle était toute aussi forte, et dangereuse, de la main gauche. Dans un mouvement d’une rapidité saisissante, elle s’élança vers le jeune homme, prête à lui labourer les épaules d’un coup de griffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Ven 23 Oct - 23:41

Tandis que mon bâton brassait de l’air alors que je frappais au « hasard » , un choc eut lieu contre quelque chose que je ne parvenais pas à identifier, car la dite chose se trouvait dans l’ombre, mais un léger cri de douleur, m’informa que cela était sans aucun doute une partie du corps de ma charmante et dangereuse rivale de l’instant. Se camoufler ainsi était probablement une excellente idée, mais malheureusement, elle ignorait mon pouvoir, et ne pourrait certainement pas le comprendre avant un moment… En effet cela était tellement plus simple d’affronter un don élémentaire, ou un autre de métamorphose, car ils pouvaient être identifier dès leur première utilisation, et qu’il était donc possible de se préparer à les affronter en fonction, bien qu’ils soient d’une efficacité redoutable en combat, ce défaut les rendait bien plus évident à affronter que d’autre comme le miens, ou tous les autres pouvoir invisible et imprévisible, qui poussé à leur paroxysme étaient d’une utilité redoutable…

Elle chercha a mettre de l’écart entre nous et à se replier dans une position plus avantageuse pour elle, à savoir le bureau du prof… Mauvaise idée, pour plusieurs raison cela dit, premièrement ce dernier se trouvait juste entre la porte et les fenêtres, ce qui m’offrait une vue parfaite de la silhouette de la demoiselle, alors que cela devait être bien moins évident pour elle de m’apercevoir, et deuxièmement parce qu’il m’était plus facile de la déséquilibré alors qu’elle était sur le meuble que au sol… Enfin elle ne connaissait pas mon don donc je pouvais l’excuser de cette nouvelle erreur, mais il était hors de question de ne pas en profiter, même si il n’y avait aucun enjeu dans ce combat, je dois avouer que l’idée d’avoir la tigresse en nuisante à ma merci avant quelque chose de séduisant… Sadique ? oui légèrement, mais j’opterais plutôt pour un besoin de me défouler que j’avais jusqu’alors sous estimé et qui ressortais pleinement lors de cette affrontement.

Alors qu’elle se repliait sur elle même pour bondir a nouveau, j’employais de nouveau mon don, et le pied du bureau se brisa sous la pression de ses jambes, brisant une partie de son élan, et lui faisant ainsi perdre pas mal de vitesse dans son assaut… cependant, cela ne suffirait pas à lui faire de dégâts et si j’utilisais mon pouvoir, qui était plutôt épuisant a manier, il valait mieux, pour mes chance de victoire que je songe a frapper, mais cela incluait prendre des risque… bah après tout c’était le principe d’un combat non ?

Je fis un pas sur le côté pour me sortir de la trajectoire de la jeune fille, je restais cependant assez proche pour qu’en tendant le bras et les griffes elle parviennent à me faire une entaille profonde d’environ un centimètre dans l’épaule, mais rien qui ne pouvait me gêner outre mesure, mon attaque quand à elle se fit plus fourbe, profitant de la position désavantageuse de mon adversaire et de son impossibilité à esquiver (en effet, difficile de bouger en l’air), je frappais de toute mes forces à l’aide de mon arme improvisé en visant dans les genoux de la jeune fille afin de rendre sa réception quasiment impossible, et de lui garantir une chute peu agréable… mais après tout elle avait accepté de prendre le risque de subir mes assaut n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Dim 25 Oct - 23:00

Le sentiment de victoire que Selene ressentie en bondissant vers le jeune homme fut bien vite, bien trop vite suivie d’une étrange sensation. Elle venait tout juste de décoller, et pourtant le bois du bureau se dérobait beaucoup trop vite sous ses pieds. Elle n’eut pas le temps de se stopper, ni même de dévier sa trajectoire. Son bond avait été considérablement réduit par la chute du bureau..Une pensée inquiétante pénétra dans son esprit : bon dieu, serais-je trop grosse ? Cette fugace pensée fut stoppée nette par une autre, encore pire (quoique..). Elle arriverait à atteindre Uriel, mais que peu, tandis que lui profitait d’une position plus qu’avantageuse.

Dans un éclair de lucidité, la lycéenne comprit qu’il était sans doute à l’origine de cette perte subite d’élan, ce qui rassura la jeune fille d’un coté, mais n’arrangeait pas ses affaires non plus. Le don du jeune homme semblait bien complexe. Ses réflexions qui traversaient son esprit à la vitesse de la lumière s’interrompirent au moment où elle atteignit l’universitaire. Trop lentement, trop loin aussi, elle ne parvint qu’à érafler. Lui en revanche, était juste à la bonne distance pour tendre le bout de bois qui lui servait d’arme, et le lui balancer droit dans les genoux.

La jeune fille sentie le baton frapper violement contre son genoux gauche, qui résista tant bien que mal à la violence du coup, et la jeune fille eut l’idée incroyablement intelligente de se rouler en boule pour amortir la chute, qui ne pouvait être que rude. Et en effet, elle sentit tout son poids se porter sur sa jambe blessée, qui se déroba sous elle, et elle roula sur le sol.
Aïe.

Elle resta immobile quelques instants. Ce n’était pas du genre d’Uriel de frapper une femme à terre, du moins elle l’espérait. Elle tendit une de ses longues mains blanches vers le genou, vérifia brièvement que rien n’était cassé, et grimaça en s’asseyant. Uriel ne bougeait pas. Bonne nouvelle. Elle serait bonne pour un superbe hématome demain, comme celui qui fleurissait déjà sur son poignet. Mauvaise nouvelle. Pas de robe courte avant quelques temps.

Se relevant difficilement, du moins c’est ce qu’il paraissait, elle posa doucement son pied gauche sur le sol. Bon, c’est bon, sa jambe la supportait. Elle regarda alors Uriel. Méchamment, vraiment méchamment. Du moins, c’est l’impression qu’elle éssayait de donner, mais dans la douleure qui irradiait de son genou s’atténuait, et avec elle l’envie dévorante de le trucider…envie remplacée encore et toujours par quelque chose d’autre… Elle se dit alors qu’il serait peut être temps d’utiliser un peu plus de son pouvoir. Mais pas ici, hors de question. Elle boitilla, ou du moins c’est ce qu’elle fit croire, vers la porte, faisant mine de chercher un soutiens de cette dernière.

Et jetant un autre regard vers Uriel, elle se retourna, et détala en courant vers une autre salle, un peu plus loin. Lorsqu’elle fut certaine qu’il ne pouvait la voire, elle ôta ses vêtements, et se transforma aussitôt en tigre. Quelques mètres et plusieurs kilos en plus ne pourraient que l’aider. Et puis, le talent d’Uriel pour débusquer semble t’il les gens ne s’appliquaient peut être pas aux animaux, du moins l’espéraient elle vaguement. Et sans un bruit, elle revint silencieusement vers la salle qu’elle avait abandonnée quelques secondes à peine plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Ven 30 Oct - 1:15

Owned o/… je crois que c’est à peu près tout ce qui me passait par la tête après avoir porté mon coup avec l’effet désiré, bon d’accord j’aurais put avoir un élan de compassion pour elle parce que globalement, ça devait faire mal, mais bon que voulez vous, c’était là la dure loi du combat, et puis bon j’avais le droit d’assumer mon côté sadique de temps à autre, ça faisait pas de mal. Comment ça pas politiquement correct ? Y a des enfants qui peuvent nous lire ? Mais je leur demande pas de lire mes pensées bon dieu ! Puis c’est la fautes des scénariste ! À me mettre une fille presque entièrement nue devant, comment ils veulent que j’ai pas des pulsions et des idées bizarre hein ? hum… comment ça pas la question ? me reconcentrer sur l’action présente ? Oui pas bête je risquais de rater une jolie vue, n’oublions pas que même si elle était mon adversaire, elle restait en nuisette o/.

Tandis qu’elle était en boule au sol, je m’assis sur une table en attendant qu’elle se relève… ce n’est pas que je la méprisais ou autre, juste que je voulais clairement signaler que je n’avais pas l’intention de l’attaquer… honnêtement j’aurais été plus du genre à m’assurer qu’elle allait bien, mais cela risquait de blesser son égo et que je craignais de toute manière une attaque surprise… après tout elle perdait pour le moment, donc une action fourbe n’était pas improbable… Elle se releva… difficilement cependant, puis elle se dirigea vers la sortie… j’étais certes un poil sadique mais pas au point de courser quelqu’un dans l’unique but de le frapper… surtout en combat amicale comme dans le cas présent.

Si elle comptait arrêter le combat elle l’aurait dit, c’est pourquoi je ne pris pas la peine de bouger… elle finirait par revenir de toute manière, et puis j’avais besoin d’un peu de temps, mon contre-coup n’allait pas tarder à arriver après tout et si je pouvais être loin d’elle lorsque ça arrivera se serait mieux. Je l’entendis courir le long du couloir… Bah elle avait peut être un contrecoup elle aussi… en tout cas pour le moment ce n’était pas vraiment mon problème. Le bruit de ses pas avait cessé depuis quelques secondes lorsqu’une violente douleur me saisit à l’estomac… si je n’étais pas assis je serait probablement tombé à genoux… je hais ce coté de mon don, mais bon je peux difficilement faire sans c’est le problème, et puis faut bien rendre les chose équitable me susurre une voix dans ma tête… Moi je veux bien , mais on pourrait la booster à elle plutôt que de m’arracher l’estomac ?

J’étais en train de me remettre de ma « crise » tranquillement, lorsque relevant la tête je vis deux yeux jaunes me fixer à travers l’entrée de la pièce….hum… Oh Selene que tu a de grand yeux… c’est pour mieux m’observer ? je savais pas que je te plaisais tant… Oh Selene que tu a de grande oreilles… C’est pour mieux m’entendre hurler ? ma voix te plait donc tant que ça…Oh Selene que tu a de longues dents… C’est pour mieux me déchirer dis-tu ? Bon euh… comment dire c’est pas que je m’ennuis mais… :


« C’était quand même vachement plus sexy avec la nuisette je t’avouerais… Remarque la peluche a l’air aussi douce au touché que l’humaine au regard. »

En parlant j’étais descendu de ma table, reprenant mon bâton et faisant face à la bête… Elle avait du comprendre que j’attendais toujours qu’elle attaque pour provoquer une erreur… bon remarque pour le coup je pouvais toujours attendre, mais malgré mon blond princesse, aucun gentil chasseur ne viendra me tirer du ventre de la bête j’en ai bien peur… Bon peut être temps de se bouger petit… j’inspirais un grand coup, à vrai dire la perspective d’affronter un prédateur doté de l’intelligence humaine ne m’inspirait pas du tout confiance… mais bon je n’allais pas me défiler maintenant n’est ce pas ?

Je mis alors un violent coup de pied sur la table devant moi, afin de la projeter vers la panthère et ainsi tenter de distraire son attention (et aussi de lui mettre dans la tronche si possible o/), puis je m’élançais, serrant mon arme plus fortement que d’habitude… de la peur ? Oui mais pas que ça… aussi cette certaine adrénaline du au fait de combattre par mes propre moyen une créature aussi dangereuse. Arrivé à porté de frappe je cognais de toute mes forces avec le bâton en visant la tête du fauve espérant ainsi faire le maximum de dégâts, et si possible le sonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Jeu 5 Nov - 21:30

La jeune fille revint dans la salle où rien n’avait semble t’il bougé. Rien, pas même l’universitaire qui restait assis sur le bureau. Enfin, jeune fille est un bien grand mot. Elle avait pour l’instant l’allure élégante et raffinée du plus dangereux des félins, le mangeur d’homme. Elle étouffa un rire en pensant à ce joli jeu de mot. Dans son lycée privé de Paris bourré à craquer de petites bourgeoises attirées par le luxe, de fils à papa roulant en Porsche à 18ans et d’aristocrates ultra-snob, dont elle faisait partie depuis son arrivée, lorsqu’elle avait 8 ans, c’était son surnom, le seul par lequel elle était connue de tous. La mangeuse d’hommes…comme c’était mignon !

Aujourd’hui cependant, il ne vint pas à l’esprit de Selene de tenter une nouvelle attaque, le don du prince charmant était semble t’il suffisant pour arrêter toute tentative de confrontation de son initiative…Ou du moins cela y ressemblait fort. C’est pourquoi la tigresse resta immobile sur le pas de la porte, comme le loup dans les contes pour enfants. Contes qu’elle n’avait jamais aimé d’ailleurs…Celui là au contraire s’avérait des plus palpitants. La jeune fille balaya la pièce de son regard émeraude, non pelage noir d’encre scintillant doucement dans la lumière diffuse.

« C’était quand même vachement plus sexy avec la nuisette je t’avouerais… Remarque la peluche a l’air aussi douce au touché que l’humaine au regard. »

La jeune fille grogna, découvrant ses crocs blancs et une langue rouge sang. Un tigre n’est pas sexy, Irie, c’est normal. J’ai le droit d’avoir l’air dangereuse quelque fois aussi, non ? Soudain, le jeune homme prit une initiative : Selene le vit repousser le bureau d’un coup de pied, et s’élancer vers elle, son arme improvisée fondant droit sur sa tête. Mais pour une fois, ce n’était pas une surprise. La lycéenne admira brièvement les muscles de son attaquant, ses cheveux volants, portés par son élan, son torse virile se rapprochant d’elle rapidement..Mm, tu t’égares un peu là, ma chère, se dit-elle en soupirant. En tigre, c’était plus facile. Se projetant sur le coté droit, elle évita aisément la table, qui alla s’écraser dans le couloir avec un bruit dur, et elle n’eut alors plus qu’à tendre une patte griffue pour atteindre l’universitaire. Elle sentie ses griffes plonger dans une matière semi-compacte, et elle entendit un grand bruit de déchirure.

J’espère que c’est son t-shirt, se dit’ elle en essayant de chasser les images un peu obsédantes qui assaillaient son esprit. Dans un mouvement gracieux, l’animal bondit sur une table et s’assit. Sa longue queue battait doucement derrière elle, et elle s’allongea nonchalamment sur le bois, se fondant dans l’obscurité de la pièce... Alors, et la suite, c’est quoi ?

[dit-moi si tu en veux plus^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Sam 7 Nov - 12:24

Dès que je la vis bondir et éviter la table, avant même de frapper, je compris que le jeu ne serais plus le même maintenant qu’elle c’était transformer, mon arme ne rencontra que le vide, et je sentis quelques chose s’enfoncer dans mon flanc, tandis qu’une douleur intense me saisissait à cet endroit… Il semblerais que Tigrou ait des griffe… et bon dieux que ça fait mal… C’est pour ça que je détestais les combat réel avec lame je crois… Vraiment trop désagréable de sentir son corps déchiré par l’objet tranchant. D’autant que la réussite de son action et l’échec de la mienne avait proprement calmé la tigresse, qui tel un prédateur attendait maintenant patiemment que sa proie daigner bouger à nouveau.

Pour ma part, une fois mon coup porté, j’avais posé un genoux au sol, pour éviter de tomber totalement… Je jetais un œil à l’endroit d’ou provenait ma douleur… inutile de dire qu’elle ne m’avais pas raté du tout… le T-shirt était en lambeau, et quatre longue rainure rouge étaient apparu sur ma peau… plus de peur que de mal visiblement, le coup n’avait pas porté trop profondément, cependant le sang coulait inévitablement et je préférais éviter d’en perdre trop… Mon adversaire n’étant visiblement pas du genre à pratiquer les attaque en traître je pense que je n’avais pas grand chose à craindre à prendre un peu de temps. J’enlevais mon T-shirt… enfin ce qu’il en restait et je me servit du Tissu pour faire un bandage autour de mon estomac, serrant les plaie pour empêcher le sans de s’écouler… bien que cela ne me simplifiait pas la tâche puisque ma mobilité allait se voir réduite. Mais bon c’était toujours mieux que de me vider de mon sang ici même.

Tout en faisant ceci je réfléchissais, jusqu’à présent je m’en sortais en forçant au minimum mon don, mais maintenant qu’elle allait aussi joué a fond, je ne pourrais plus tout faire avec des utilisations plutôt faiblarde de mon don… le problème c’est que je n’avais pas d’arme me permettant de vaincre mon adversaire en un unique coup, contrairement à lorsque je me trouvais dans le simulateur de combat… Inutile de dire que pour moi l’absence de mon équipement changeait grandement la donne et ne m’arrangeait pas du tout, contrairement à elle qui au vu de son don ne devait pas en avoir besoin outre mesure. Bien tant pis, je voyais mal comment je pouvais la gagner, mais je crois que c’était le moment de tout donner…

Je me relevais lentement puis je fis face au tigre… Entre l’utilisation de mon don et le contrecoup j’avais environ une petite minute, sur laquelle allait se jouer le combat… Mon plan était plutôt simple, tout donner sur une minute et utiliser mon don au maximum, et tenter de la vaincre avant l’écoulement du temps, car je perdrais inévitablement si je subis un contrecoup en plein corps à corps… Levant des yeux déterminé à gagner vers la tigresse, je m’élançais, courrant et prenant appuie sur un table pour sauter, je levais mon arme avec les deux mains, me préparant à frapper de toute mes forces. Au moment ou Selene prenait appuie sur ses pattes pour esquiver/contre-attaqué, j’employais mon don pour faire se briser la table sous son poids, et j’abattit sur elle mon arme, la sentant frapper quelque chose de dur… le tigre ou le sol ? Aucune idée, tout ce que je sais c’est que suite à cela mon arme se brisa dans un craquement sinistre… Il faudrait finir à mains nue ? Très bien de toute manière je n’avais rien a perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Dim 15 Nov - 21:30

Le tigre resta un instant figé, majestueux sur la table...du moins, c’est ce que Selene espérait. Elle profita de sa position surélevée pour admirer le jeune homme. Enfin, surtout les quatre belles traces rouges qui zébraient à présent son torse. Son T-shirt ne cachait vraiment plus rien, et c’est avec un plaisir visible que la rousse vit l’universitaire le retirer complètement pour bander sa blessure. Ce serait plus qu’intéressant de profiter de ma position avantageuse pour lui faire payer les quelques coups qu’il avait osé me mettre précédemment, se dit la lycéenne, mais elle décida que c’était au-dessus d’elle, ces affreuses manigances et ces coups lâches, et puis le spectacle était très bien comme ça.

L’universitaire se releva enfin. Il fit face au tigre, qui ronronnait de plaisir, sa queue longue et sombre fouettant l’air derrière lui. Le jeune homme avait l’air décidé...à quoi ? Aucune idée. Mais Selene se prépara à une attaque imminente. Elle se tendit, plia légèrement ses pattes duveteuses, et attendit. Comme prévu, du moins plus ou moins attendu, le jeune homme se rua vers le tigre, prenant son élan, sautant vers elle en armant son bras aux muscles puissants. Un instant, il sembla voler, deux gouttes de sang tombant lentement sur le sol, alors que lui-même paraissait ne jamais devoir redescendre sur terre. L’odeur du sang, si tentant, embaumait l’air tout entier, faisant frémir l’animal à la fourrure sombre.

Dans un sursaut d’adrénaline, le tigre prit appui sur ses pattes arrière, se propulsant vers l’universitaire dans le but de se retrouver en contact complet pour lui asséner un coup...non pas fatal, mais du moins sérieusement handicapant. Seulement, c’était sans compter sur le talent du jeune homme : alors que l’animal allait prendre son essor, visant son torse musclé et à présent dénudé, le bois céda brusquement, projetant le tigre bien plus bas que prévu. L’arme improvisée que l’universitaire tenait frappa violemment Selene, qui roula sur elle-même. Le bois se brisa dans un craquement sec, et la jeune fille atterrit sur son dos, roula au sol et se releva immédiatement. Enfin, jeune fille, c’était difficile à dire. Si sous le choc, le tigre avait perdu son apparence, ses quatre pattes et ses moustaches, ce n’était pas non plus Selene, la jeune fille blanche, fine et surtout aux jolis ongles manucurés qui se tenait devant le jeune homme. L’être qui se tenait devant l’universitaire, se massant douloureusement l’épaule, semblait être le fruit du plus complet hasard. Car si la jeune fille, sous le coup de la douleur, avait perdu forme tigresque, elle ne pouvait pas non plus redevenir humaine. Pas ainsi, nue, en plein milieu d’une salle de classe.

Selene observa un instant le jeune homme, puis porta son regard sur elle-même. Oui, c’était étrange, mais elle ne maitrisait que très mal ses semi-transformations. Sa peau était aussi noire que la nuit, et sa fourrure sombre et soyeuse couvrait sa poitrine, ses flancs et le bas de son corps jusqu'à mi-cuisse environ. Son ventre, comme ses bras, son visage et ses jambes, étaient lisses, imberbes, noires. Mais elle avait forme humaine. Ses mains avaient conservés leurs ongles longs, ivoires, et ses crocs étaient toujours aussi aiguisés, mais elle n’avait plus ses yeux de fauve ni son instinct animal. Repoussant une mèche de cheveux noirs et rouges, elle se tourna vers une fenêtre, observant curieusement la nouvelle Selene. Si elle avait déjà expérimenté ces formes, fruit du mélange hasardeux et génétiquement compliqué des ses deux identités, elle était toujours un peu effrayée de son apparence. C’était tellement anormal, elle semblait sortir tout droit d’un film de science fiction. Mais elle aimait ça !

Se tournant vers le jeune homme, elle s’assit, mi-femme, mi-animal, sur un bureau et attendit, en se massant son épaule douloureuse :

« Je crois que je vais attendre un peu pour reprendre forme humaine, si ça ne te dérange pas. Et puis, après ce coup, je crois que je vais devoir attendre un peu pour redevenir tigre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Lun 16 Nov - 1:38

C’est généralement à ce moment la que je me fait traiter de brute, faut dire, entre l’élan, la puissance de la chute, l’énergie centrifuge acquise par le bâton du fait de son mouvement large, et enfin ma force… qui était loin d’être négligeable pour le coup, sans parler du fait que je la déséquilibre totalement au moment de frapper… nan honnêtement ce coup était vraiment très violent, j’aurais peut être du m’abstenir de le porter. Enfin ce qui est fait est fait, et j’avais moi même a me préoccuper d’un problème relativement important : La réception.

Parce que oui c’est bien beau de prendre, son élan, sauter frapper (fort)… mais il fallait aussi retomber… et la c’était une autre paire de manche… Arriver a une vitesse relativement importante vers le sol… et surtout avec un déséquilibre total du à ma frappe… je ne pouvais même pas m’aide du bâton pour amortir… il était briser et inutilisable… Reste une unique chose à faire : Se rouler en boule pour amortir le choc… Et il fut rude je heurtais le sol avec violence, et mon élan m’emporta et me fit me cogner a la table qui venait derrière.

Inutile de dire que je mis quelque instant a reprendre mes esprit… d’ailleurs je m’attendais à recevoir un tigre sur le coin de la figure durant le temps que je prenais pour me remettre sur pied… mais rien ne vint. Une fois debout je la cherchais du regard… à vrai dire, je cherchais un tigre… ou une humaine… Mais pas… un mixe des deux… C’était assez étrange à voir, bon le fait de vivre a Takuetsu habituait aux choses étrange… mais la comment dire… on battait un peu des record. Je restais interdit devant elle un temps assez long… Mais le rappel à l’ordre vint très vite. Je venais d’user de mon don de manière assez forte, et il tenait à me le faire savoir… je ne saurais trop vous décrire cette sensation… c’est un peu comme si tout votre corps était pris de crampe pendant une dizaine de secondes, qui vous paraissent durer une éternité…Inutile de dire qu’en y ajoutant la douleur due au coup de patte de la dame, et celle de la chute, je ne parvins pas a rester debout, et je me vis contraint de poser un genoux au sol…

Lorsque la crise cessa, je me relevait tant bien que mal, plutôt bien essoufflé… je la regardait un léger sourire au lèvre tant son apparence était… étrange… une femme (n’ayant pas vraiment perdu de son charme malgré tout) combiné à un tigre (remarquez ça rajoute un côté sauvage o/…)… enfin elle n’était pas plus motivé que moi pour continuer c’était déjà ça.

« Ces dons nous rendent supérieur a l’humain lambda mais les contrecoups sont assez gênant n’est-ce pas ? »

Je ne pus m’empêcher de rire à ma propre remarque… oui c’était vraiment… Stupide… nous étions des surhommes (surfemmes dans son cas soyons tatillon pour une fois) mais cela avait des conséquence bien gênante par moment. Je me relevait finalement tant bien que mal (surtout mal en fait), Puis écartant les quelques cheveux qui j’avais devant le visage je m’approchais d’elle, doucement, pour signifier que pour moi l’affrontement était bel et bien fini.

« Laisse-moi jeter un œil a ton épaule, je m’en voudrais de t’avoir cassé quelque chose. »

Joignant le geste à la parole, j’attrapais ça main et remontait doucement le long de son bras… Allez savoir pourquoi tant de geste superflu… peut être pour signifier clairement que l’instant n’était à mes yeux, plus a la brutalité, mais à la délicatesse. Après avoir sentis sous mes doigts les muscles fin de Selene, qui m’avaient posé tant de problème sous leur apparence bestiale, mes doigts effleurèrent son épaule, sur la partie douloureuse visiblement… cela n’était pas vraiment visible à la lueur de la lune, mais en approchant mon visage de son épaule pour mieux voir, je ne vis aucune déformation, elle devait donc aller bien…enfin bien… je me comprend.

Cependant petite conséquence imprévue de la chose… lorsque j’inspectais son épaule, son parfum monta doucement à mes narines, d’abord imperceptible, puis se faisait quelque peu plus important… plus envoûtant… je ne saurait trop le décrire… probablement un fruit ou une fleur exotique, qui rappelait un certain côté sauvage ou bestial. Je ne sais pas trop pourquoi… probablement un reste l’adrénaline qui courait encore dans mes veines, et m’incitais à céder à certaine pulsion, mais je fit lentement glisser ma mains le long du bassin de selene, avait de la prendre dans mes bras d’un geste brusque, et d’approcher mes lèvres de sa gorge… C’est a peu près à ce moment la que je réalisais plus ou moins ce que je faisait… et aussi que j’avais envie de la toucher à l’aide de mes lèvres… plus simplement j’avais envie d’elle…

Cependant je me retint, et tachant tant bien que mal de changer cette étreinte envieuse et quelque peu violente, en étreinte douce et amicale je murmurait à son oreille :

« Désolé de t’avoir fait aussi mal… même si c’était dans le cadre du combat je n’aurais pas du faire un coup pareil… Je suis a ton entière disposition si tu a besoin de quelque chose… disons que c’est une manière de me faire pardonner. »

Ceci étant dis, et mon cerveau était quelque peu de retour à la réalité, bien que le détail de forme de Selene me faisait toujours envie, même sous cette apparence pour le moins étrange, toujours est-il que je détachais lentement mes bras d’elle commençant a défaire mon étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Ven 27 Nov - 21:05

[désolé pour le temps]

Ce fut avec surprise que la jeune fille vit l’universitaire se plier de douleur quelques instants après l’avoir frappée. Elle réfléchit, et en vint rapidement à la conclusion que son don, quel qu’il soit, s’il pouvait briser une table, avait un contre coup qui semblait assez brutal. Dans un vague sentiment de culpabilité, elle se demanda si elle devait lui venir en aide. Sauf qu’elle était sous une forme mixte, et assez incapable de maitriser ses mouvements. Elle préféra donc rester assise sagement, laissant l’universitaire gérer cette crise à laquelle il devait être plus ou moins habitué. Cela lui rappelait les premiers temps de son don, lorsqu’elle ne maitrisait juste rien du tout. Cela finissait souvent très mal, et surtout douloureusement pour elle. Mais elle rangea bien vite ces pensées malsaines au fond de sa mémoire, et se concentra sur le jeune homme qui s’était à présent relevé.

« Ces dons nous rendent supérieur a l’humain lambda mais les contrecoups sont assez gênant n’est-ce pas ? »

Selene sourit…et referma bien vite la bouche, passant la langue sur ses dents acérées…quoique, ça faisait partie des choses qui chez elle ne changeait jamais vraiment. Elle pensa un temps à toutes les dérives géniques dues à son don, ces éléments d’ADN qui s’exprimaient en permanence lorsqu’elle était humaine, alors qu’ils appartenaient au génome animal : ses dents pointues par exemple, ses problèmes de vision dans la lumière très forte, son audition un peu trop sensible aux ultra-sons...loin d’être supérieurs, ils étaient surtout handicapants.

« Laisse-moi jeter un œil a ton épaule, je m’en voudrais de t’avoir cassé quelque chose. »

Et sans avoir ne serais-ce que le temps de prendre conscience de ce qu’il s’apprêtait à faire, la jeune fille sentit la main de l’universitaire remonter le long de son bras jusqu’à son épaule douloureuse. Dans un moment de pure surprise, elle ne sut quoi faire. Elle sentait la chaleur qui émanait du corps si près du sien, une odeur agréable, mais surtout une chose imperceptible pour un humain normale, mais parfaitement sensible pour l’animal qu’elle était à ce moment, une sorte d’énergie qui émanait d’Uriel. Ce dernier la serra brutalement contre lui, approchant ses lèvres de la nuque de la rousse, qui essayait encore d’identifier cette force qui émanait, qui l’attirait vers l’universitaire.

« Désolé de t’avoir fait aussi mal… même si c’était dans le cadre du combat je n’aurais pas du faire un coup pareil… Je suis a ton entière disposition si tu a besoin de quelque chose… disons que c’est une manière de me faire pardonner. »

Proposition fort alléchante, il fallait le reconnaitre. Mais elle sentit alors le jeune homme relacher son étreinte, et prit conscience de deux choses :
1) Elle n’avait pas du tout envie de le laisser partir, elle le voulait près d’elle, avec elle.
2) Elle avait encore un atout pour le retenir, dont, encore mentalement animale, elle n’avait pas pris conscience. Bien vite, elle enroula sa longue queue noire et duveteuse autours de la jambe gauche et du bassin du jeune homme, le retenant contre elle. Un sourire amusé dévoila ses dents pointues, et elle redevient un peu humaine, un tout petit plus du moins…Elle se colla au torse de l’universitaire qu’elle avait écorché quelques instants auparavant, et posa une main à présent parfaitement humaine sur le bandage improvisé :

« Moi aussi je suis désolée...je suis un peu trop joueuse certaines fois, mais ça nous fait au moins un point commun… »

Et sur ces mots, elle posa ses lèvres sur celle d’Uriel, passant une main sur son torse, pour enfin la déposer doucement juste à la limite de son jean. Elle relâcha un tout petit peu la tension que sa longue queue duveteuse maintenait sur la jambe de l’universitaire….s’il le voulait, il pouvait encore partir...parce qu’elle n’était pas sure de pouvoir résister encore longtemps à cette attraction presque magnétique que le jeune homme exerçait sur elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Sam 28 Nov - 22:23

Joueur… c’est quelque chose que nous étions tout les deux… et sous bien des sens du terme il semblerait… je sentis un long tentacule s’enrouler autour de moi… esquissant un sourire en comprenant ce dont-il s’agissait… Une métamorphose imprévue et non voulue… mais qui présentait quand même certain avantage n’est ce pas ? Au fond le message qu’elle voulait faire passer était relativement simple à faire passer… Elle ne voulait pas que je parte… et cela tombait bien… je n’avait aucunement l’intention de la laissé seule alors que les choses semblaient si bien engagée… Finalement il semblerait que mon intention de la relâcher était inutile au final…

Ses lèvres touchèrent à nouveau le miennes… mais même si cela c’était déjà produit auparavant, un charme supplémentaire opérait maintenant semble t-il… peut être l’excitation dû à la monté d’adrénaline, et qui nous possédait encore… ou alors peut être était-ce autre chose, de plus profond et de plus personnel… Qui sait ? j’avais beau être dans ma tête et les deux pieds sur terre j’avais bien du mal a identifier d’où provenaient ses soudaines envies qui m’habitaient… ses lèvres étaient toujours poser sur les miennes lorsque je décidais de laisser ma langue se glisser entre ces dernières afin qu’elle aille danser avec sa comparse situé derrière les lèvres de la si sensuelle hybride que je tenais entre mes mains.

Sentant une main aventureuse mais hésitante se baladant sur mon torse, je choisis d’afficher clairement mon envie de nous laisser tout les deux aller à nos pulsions et à nos envies. Me penchant sur Selene, je la forçait à passer de la position assise, à allongé, profitant une nouvelle fois d’une vue sublime sur son corps nu plus humain qu’il y a quelque instant, pour le plaisir de mes yeux… Car il fallait bien avouer que la jeune fille ne me laissait pas indifférente… Et je pense que j’aurais décidément du mal à la laisser partir une fois qu’elle serait redevenue totalement humaine… Aussi si elle souhaitait s’arrêter c’était probablement maintenant ou jamais… Bien que personnellement je doute que son désir actuel consiste à vouloir arrêter…

Ensuite tel un prédateur approchant sa proie , je m’avançais au dessus du corps de Selene, une main de chaque côté de son corps, je posais doucement mes lèvres sur son estomac, puis , je déposait d’autre baiser, plus appuyé, remontant lentement le long de son corps, jusqu’à me retrouver mon visage au dessus du sien complètement au dessus d’elle. Je l’embrassais à nouveau faisait lentement glisser une de mes mains le long de son corps, la caressant doucement à l’aide de simple frottement, léger sur sa peau… l’objectif était outre le fait d’afficher clairement mes envies (qui n’était plus vraiment un secret pour le coup) mais aussi de vérifier si la jeune fille les partageaient en la faisant languir au maximum, à l’aide de ce contact léger et sensuel… qui procurait des sensations accentuant le désir mais ne le comblant pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Minami
Classe F ☆ ☆ ☆
Classe F ☆ ☆ ☆
avatar

Féminin
Nombre de messages : 446
Age : 26
Localisation : là où on me trouvera toujours...
Emploi/loisirs : double compte de moi même...
Humeur : légère
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Don: métamorphose: tigre, chauve-souris ou raie manta
Chambre: 28 (F)
Côté coeur <3: valves, artères, veines...tout est là!

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Mer 20 Jan - 13:04

Une douce pression du jeune homme força -enfin, força rien du tout si vous voulez mon avis- Selene à s’allonger sur le bois doux de la table sur laquelle elle était auparavant si dignement assise. Message reçut 5 sur 5, se dit-elle en souriant. Se laissant aller sous les caresses, elle fit passer une de ses mains sous la ceinture du jean du jeune homme, se demandant s’il verrait un problème à ce qu’elle lui déchire…cependant, le dit jeune homme embrassait langoureusement son ventre, ses épaules, ses lèvres. Elle sentit sa main glisser le long de son corps, et un long frisson la parcourut. Long frisson qui eut pour conséquence malheureuse -ou pas- qu’elle planta malgré elle une de ses mains griffues dans le bois de la table, puis immédiatement après, redevint totalement humaine.

Tout en caressant tendrement le torse d’Uriel, une chanson entendue dans son enfance lui revenait à l’esprit : elle parlait de fierté, de lutte aussi, et évidemment, d’amour. Une voix émergea de son esprit, disons le, un peu embrumé, lui rappelant qu’elle ne croyait pas en l’amour. L’amour, c’était quoi ? De l’amitié, de la compréhension, et du désir. Rien d’exceptionnel, mais le plus complexe des sentiments humains. Qu’est ce qu’elle disait cette mélodie déjà ?


If we'd go again
All the way from the start
I would try to change
The things that killed our love
Your pride has built a wall, so strong
That I can't get through
Is there really no chance
To start once again
I'm loving you

(Scorpion, Still loving you)

Bien évidemment, Selene était plus qu’habituée aux désagréments évidents qu’entrainait ses transformations, mais si cela était généralement plus gênant qu’autre chose, là, elle n’y pensait juste plus de tout. Elle passe une main à présent de nouveau blanche et lisse dans les cheveux blonds de m’universitaire, et, bien que retenue sur la table par le corps musclé et tellement sexy d’Uriel, elle parvint à lui ôter sa ceinture, qu’elle laissa tomber à coté de la table. Il lui vint vaguement à l’esprit que demain matin, les élèves de cette salle aurait l’étrange surprise de trouver leur tables percée de cinq trous réguliers, mais elle s’en fichait. Car là, elle ne voulait plus qu’une seule chose, et elle sentait que c’était plutôt bien partie.

I'm still loving you
I'm still loving you, I need your love
I'm still loving you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Uriel
Universitaire ☆ ☆ ☆
Universitaire ☆ ☆ ☆
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2009

Feuille de personnage
Don: Contrôle du chaos(évènement hasardeux pour le moment)
Chambre: Appartement n°1
Côté coeur <3: Jouable au poker si ya des intéressée :)

MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene] Mer 24 Fév - 22:38

Un jeu de plus ou un jeu de moins… nous n’étions plus vraiment à ça près, mais peut être était-ce une erreur d’aller plus loin… pas de protection, aucune idée de l’heure qu’il était, et le risque constant de voir quelqu’un nous surprendre dans une position des plus équivoque, et bizarrement je doute que la rupture de couvre feu, la destruction de matériel scolaire, et enfin la position… Scabreuse ? dans laquelle nous nous trouvions présentement soit très très bien vu d’un point de vu règlement… Enfin comme on dit, point de célébrité sans danger, et nulle gloire sans audace. Et bien que je e gagnerais probablement de gloire que dans son cœur à elle à faire preuve d’audace présentement, cela me suffisait amplement à négliger tout les risques que nous encourions. Après tout ce n’étais qu’un paris de plus dans mon existence non ? Sauf qu’ici la récompense paraissait plus que superbe… Et telle les phalènes attirer par la flamme, mon âme se consumait sans hésitation en s’approchant de cette perle sur laquelle pouvaient se lire cinq lettre formant un mot au sens simple mais a la définition si complexe : Amour…

Un neurone qui envoie une substance à un autre lorsque l’on voit une personne et nous procure un bien fou, nous enjoignant ainsi a procréer avec cette personne… Au fond scientifiquement ça parait assez glauque… et pourtant même en sachant tout cela on ne peut s’empêcher d’être sublimé et happé par ce sentiment.

Un bruit de bois brisé m’informa que sous mes caresse Selene avait abîmé un peu plus le mobilier… bah nous n’étions plus à ça près n’est ce pas très chère ? Mes lèvres se posèrent sur les siennes, lui arrachant un long et passionné baisé… Durant lequel je sentis mon pantalon se desserrer tandis que ma ceinture atterrissait sur le sol non loin de nous. Bon au moins nous étions sur la même longueur d’onde : vouloir profiter du corps de l’autre. Et pour cela chaque épaisseur de tissu était gênante, l’avantage que j’avais par rapport à elle était qu’elle était déjà nue de toute manière, alors que moi il me restait une bonne partie de mon habit… enfin il ne serait pas galant de ne pas lui simplifier la tache n’est ce pas ?

Me décollant légèrement d’elle j’envoyais avec son aide mon bas rejoindre ma ceinture, restant ainsi enlacé avec elle seulement vêtu de mon boxer, nos deux corps se serrant l’un contre l’autre, chacun d’entre nous profitant de la chaleur et de la douceur apporté par la proximité de l’autre.

Les corps parlaient pour nous en témoignant de l’attirance que nous éprouvions l’un pour l’autre, cependant je ne put m’empêcher de poser cette question, probablement inutile au vu de la situation, mais oraliser les choses aide parfois à vraiment les réaliser… Et puis je n’avais vraiment pas envie de la pousser a faire quelques chose qu’elle pourrait être amené a regretter.


« Ais-je ta bénédiction pour aller jusqu’au bout de la chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene]

Revenir en haut Aller en bas

Les jeux sont inombrable et immuable pour passer le temps... Alors à quoi veux-tu jouer très chère[PV Selene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Takuetsu no gakuen :: x [L]YCEE x :: — Salles de Classe ○○ -