Takuetsu no gakuen


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Shinjirô Kurasa - le Détecteur Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Shinjirô Kurasa - le Détecteur Humain Sam 17 Oct - 12:10

Votre personnage



    Identité



  • Nom : Kurasa
  • Prénom : Shinjirô
  • Age & date de naissance : 20 ans - 08 Novembre 1990
  • Niveau scolaire : Universitaire
  • Pouvoir : Détection des autres dons :

    En apparence simple à comprendre, il ne faut pas mésestimer ses aptitudes. La capacité de Shinjirô est telle qu’il est capable de percevoir le don que possède une personne proche de lui. Bien que limité dans l’espace (d’après ses propres calculs il peut détecter les pouvoirs d’une personne qui se trouve dans un rayon de dix mètres autour de lui), cette capacité le rend très sûr de lui. Contrairement à beaucoup, il ne s’agit ni d’une aptitude offensive, ni d’une aptitude défensive. Simplement grâce à cela il est assez difficile de le prendre par surprise, ayant au préalable analysé les capacités de ses chers camarades. Par le passé il ne parvenait pas à maitriser ce don si étrange, ce qui avait des conséquences assez dramatique pour lui. Avec l’expérience et l’âge, il parvint toutefois à fermer son esprit lorsque cela était nécessaire, se coupant littéralement des gens autour de lui.

    Aujourd’hui il est capable de faire appel à cette capacité dès qu’il le souhaite. Même s'il doit rester prudent, de toute façon il a prit l'habitude de ne pas laisser son esprit vagabonder à tout bout de champ, histoire de garder un minimum le contrôle de son "radar". Problème : il doit être en contact visuel avec la personne en question et il faut que celle-ci reste dans un certain périmètre autour de lui, sans quoi il ne parviendra pas à déceler avec exactitude ses capacités. Pour comprendre comment fonctionne son don, il faut savoir que ce sont des images qui s'imposent à lui et la traduction de ces images lui permet de saisir la capacité des gens autour de lui. Ainsi il lui arrive encore aujourd'hui de ne pas saisir avec fidélité les dons des autres, cela s'expliquant la plupart du temps par le fait que la personne en question n'y parvient pas elle-même ou que les images qu'il perçoit restent difficiles à déchiffrer. De plus il semble aujourd'hui souffrir de différents maux se traduisant par un mal de tête horrible et déstabilisant, une vision qui se trouble et quelque fois une perte de connaissance dans les cas les plus graves. Après plusieurs examens poussés, les médecins ont décelés une tumeur au cerveau qui conduira sans doute Shinjirô à la mort, tumeur qui s'est développée à cause de ses aptitudes. Prenant garde de ne pas en abuser, il reste tout de même persuadé que son pouvoir lui permettra d'atteindre les plus hautes sphères, à condition de vivre suffisamment longtemps pour en profiter évidemment...

  • Forme du don : Limité (sauf erreur)
  • Avec ou contre l'école?: Avec. De toute évidence il attend quelque chose de particulier de cet établissement.
  • Sur le plan scolaire? Plutôt bon élève, il a toujours suivit les cours avec une grande assiduité. Aujourd'hui universitaire, il n’a jamais rencontré de gros problèmes tout le long de ses études dans l’établissement en question, appréciant d'apprendre de nouvelles choses chaque année et lui donnant alors la possibilité de poursuivre ses recherches personnelles sur tout ce qui l’intéressait. Son but, à plus ou moins long terme, est de devenir lui aussi Professeur au sein de cette si prestigieuse école. Il va sans dire que ce n’est pas seulement pour enseigner…




    Personnalité



  • Caractère : Shinjirô est le genre de personne dont l’on ne se méfie pas au premier abord. Et il en joue à merveille. Plutôt agréable, il met un point d’honneur à mettre en avant sa courtoisie et sa bonne éducation. Ayant en général un avis sur tout ou presque, il reste une épaule attentive pour ceux et celles qui n’hésitent pas à se confier à lui, ses conseils étant généralement de bonne facture. Sourire aux lèvres, il semble avoir un caractère calme, posé, un véritable compagnon en fait.

    Cependant il faut gratter plus au fond pour se rendre compte de sa véritable nature : l’ambition le dévore depuis son plus jeune âge et il prend chaque décision en pensant à ses propres projets. Pas un seul instant il ne va mettre en péril ses plans pour une amitié qu’il considère comme un poids, d’où le fait qu’il ne s’est que rarement attaché à une personne. Rancunier et ayant parfois accès à des crises de rage, il est capable de mettre beaucoup d’ingéniosité lorsqu’il faut se venger de quelqu’un. Shinjirô sera toujours du genre à réfléchir avant de se lancer dans une opération, surtout si cette dite opération peut s’avérer risquée pour lui.

  • Qualités: Plutôt intelligent, extrêmement poli et agréable. Semble être particulièrement attentif aux autres, prenant soin de les écouter lorsque ces derniers ont besoin d’une oreille vigilante. Charismatique et sait se faire respecter.

  • Défauts: Rancunier, parfois instable et très égoïste. Pas réellement franc puisqu’il cherche les faiblesses des uns et des autres pour s’en servir plus tard. Assez traître dans sa façon de faire, mauvais perdant et ne supporte pas que quelque chose qu’il a prévu ne se déroule pas normalement.

  • Aime & aime pas : Les études et les recherches sont deux choses qu’il associe avec bonheur : rare sont les choses qui l’intéresse autant que cela. A part ça, il aime beaucoup parler avec les gens. La littérature est une sorte de passion pour lui, notamment ce qui a attrait à la psychologie et les jeux stimulant l’intellect. Bien entendu il aime les femmes et a pour habitude de chercher leur présence. Pas particulièrement féru de sport, il n’est quand même pas contre regarder les athlètes s’affronter dans des rixes pour savoir qui est le meilleur, engendrant alors son péché mignon : les paris.

    Il ne supporte pas de tomber sur une personne qu’il a du mal à cerner et il n’aime pas ceux qui se prennent pour plus importants que les autres. De plus, il a beaucoup de mal avec ceux qui ne sont pas assez intelligent pour éviter les bagarres inutiles. A ses yeux les combats n’ont que pour but de placer les hommes au même niveau que les bêtes.




    Physique



  • Portrait : Classique... Un homme comme les autres en quelque sorte. Sachez néanmoins que Shinjirô est un assez beau garçon, une beauté froide qui peut plaire même si personnellement il se moque un peu de cet "atout". Ses cheveux, brun, descendent juste un peu au niveau des épaules, on peut dire mi-long mais c'est un terme qu'il n'aime que moyennement. Certaines mèches lui tombent d'ailleurs régulièrement devant les yeux et il prend un malin plaisir à les remettre en place assez souvent. Ses yeux, d'une couleur ambrée, reflètent un peu de la personnalité si particulière de Kurasa : selon son humeur son regard clair peut très vite s'assombrir, donnant une perspective inquiétante à son visage. Visage qui est d'ailleurs fin, donnant plus de profondeur à son regard. Souvent apprêté de son sourire, il aime faire bonne figure parmi son entourage même si cela n’est qu’une illusion et que certains ne s’y trompent pas. Autrement, il reste tout à fait banal, quoi qu’un peu maigre pour son âge et n'étant pas si grand que cela. Un bon mètre soixante dix-sept étant à ses yeux une taille plus qu'honorable.

    Côté vestimentaire, il n'apprécie pas forcément de se fondre dans la masse. Dès qu'il le peut, il enfile un costume blanc, appréciant particulièrement de passer sa veste par dessus une chemise noir, aimant également ajouter une petite touche de couleur prenant la forme d'une cravate rouge. Plutôt élégant, son apparence contraste la plupart du temps avec sa façon de se comporter vis à vis des autres. Peut-être que ceci est justement une manière pour lui de se rapprocher des autres. A méditer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Shinjirô Kurasa - le Détecteur Humain Sam 17 Oct - 12:11


    Passé



  • Son histoire :


    Une enfance presque comme les autres


    Shinjirô a eu de la chance... Dernier-né d'une fratrie de quatre enfants, il a rapidement été choyé par ses sœurs ainées qui voyaient en lui la "poupée" vivante qu'elles auraient souhaitées avoir étant petite. Prenant très à cœur la protection du petit bonhomme, elles cédèrent à la majorité de ses caprices lorsqu'il était encore petit et il devint rapidement un véritable enfant gâté. Côté parents, les choses étaient identiques, surtout pour son père : sa mère ne travaillait pas et s'occupait donc de ses quatre enfants dans la journée tandis que leur père, homme politique assez influent, se ruinait la santé pratiquement jour et nuit pour donner à sa progéniture tout ce qu'ils désiraient. D'ailleurs lorsque celui-ci apprit qu'il s'agissait d'un petit garçon, il n'en fut que plus heureux. En effet, assez conservateur dans l'âme, il ne pouvait imaginer ne pas avoir de descendance "mâle" pour pérenniser son nom de famille. C'est dans cet environnement tout particulier que le jeune Kurasa grandit.

    Plutôt calme et discret, Shinjirô n'avait que peu d'amis étant gamin. Certains auraient employés le terme sauvage et ils n'étaient évidemment pas très loin de la réalité : les jeux de garçon ne l'intéressaient absolument pas et il trouvait déjà puérile à cette époque de se battre pour s'amuser. En y réfléchissant bien, aujourd'hui il parait évident que le déclencheur de ce caractère si renfermé n'était autre que le cocon dans lequel il avait été élevé. Décrire plus en détail cette période de sa vie serait néanmoins ennuyeuse puisque de toute façon il n'y eu rien d'exceptionnel. Le véritable déclencheur fut l’année de son douzième anniversaire.



    Première découverte


    Cette année là – 2002 pour information – la présence de son père était devenue quasi anecdotique. Ce dernier travaillait sur un dossier très important et apparemment classé confidentiel, ce qui l’empêchait d’être aussi ouvert qu’il l’avait été par le passé et surtout ce qui expliquait pourquoi il ne rentrait plus que pour dormir et repartir le lendemain matin très tôt. La curiosité de Shinjirô était déjà à cette époque élevée, le grignotant littéralement de l’intérieur, ceci sans doute lié à son don qui ne cherchait qu’à se développer. Comme pour pallier à l’absence de ce dernier, Shinjirô devint plus sombre, moins enclin à parler avec sa famille et beaucoup plus mesquin à l’encontre de ceux qu’il aimait. Un jour d’été, alors qu’il traînait dans la rue et qu’il réfléchissait à ce qui se passait dans sa vie, il remarqua non loin de lui une bande de petits malins qui semblait poser problème à un petit garçon. Dans l’impossibilité de s’enfuir, le môme semblait vraiment dans une situation dangereuse et Shinjirô ne pouvait le laisser se faire tabasser sans rien faire.

    Tandis qu’il s’approchait du groupe, son regard croisa les yeux emplit de peurs de la futur victime… Et là, comme une évidence, il sut que ce gamin n’était pas comme les autres. Quelque chose s’imposa à son esprit sans qu’il en comprenne la raison : des images arrivèrent devant ses yeux, des représentations d’éclairs. D’abord surpris, il ne comprit pas vraiment sur le moment pourquoi il voyait ces choses, il sentait – non il SAVAIT plutôt – que ce garçon serait capable de se défendre. C’est alors que cette sensation qu’il ressentait se mua en une douleur indescriptible. Arrêté sur place par cette vague de douleur, il se plaqua les mains sur la tête, tombant à genou dans une flaque d’eau près de lui tandis que le bourdonnement se faisait plus fort encore et qu’il poussait un cri inhumain. Le mal dura bien trois minutes, les plus longues minutes de son existence, et lorsqu’enfin la souffrance disparue il s’affala dos à un mur, les yeux embués de larme. Face à lui le groupe des trois gaillards étaient allongés au sol, apparemment inanimé et l’autre garçon avait complètement disparue. L’un d’eux était encore parcouru par des tremblements, comme s’il avait été électrocuté. Complètement vidé, Shinjirô se sentit partir sur le côté tandis qu’une dernière image s’imposait à lui, une image plus réelle celle-ci : le sang qui coulait de son nez pour entacher sa veste…

    Cet incident fut le premier de tous mais absolument pas le dernier. Suite à cet épisode, Shinjirô s’était réveillé à l’hôpital, étant dans l’obligation de subir une masse d’examen pour comprendre ce qui s’était passé. Il avait apprit que les trois autres étaient encore en réanimation et qu’apparemment ils avaient été électrocuté, sans doute en jouant prêt d’un endroit à risque. Certains médecins avaient même avancés que c’était justement ce « courant » qui avait mit Shinjirô dans cet état. Mais l’intéressé savait bien que cela ne s’était pas passé de la sorte. Les mois s’écoulèrent plus rapidement que jamais et Shinjirô tenta à de nombreuses reprises de retrouver ce jeune garçon qu’il avait vu dans cette ruelle. En vain.



    Une école particulière



    Deux ans s’écoulèrent. Les talents de Shinjirô se développaient de plus en plus et lui-même comprenait qu’il n’était pas comme les autres. Au gré de ses rencontres, il parvenait à saisir lorsqu’une personne était « particulière », même si à chaque fois cela engendrait de terribles douleurs et des saignements abondants. Sachant que son père lui cachait quelque chose d’important (apparemment le don de Shinjirô lui donnait aussi une excellente capacité d’analyse), il creusa de plus en plus et parvint enfin à comprendre ce qui se passait. Son père avait enfin lâché une information à son seul fils, comme pour se faire pardonner de ses absences fréquentes. Une information qui fut un déclic pour Shinjirô. Une école particulière avait été construite, une école où se rendait des élèves dotés d’une intelligence « supérieur », une sorte de refuge pour génie. Du moins ce fut les termes de son géniteur. Mais il n’était pas difficile de comprendre ce qui se passait réellement, surtout que Shinjirô en était aujourd’hui persuadé : certaines personnes étaient dotées de capacités plus développés que les autres et lui, il parvenait à les déceler. Une sorte de « radar » en somme.

    Et ce qui devait arriver arriva. Shinjirô fut finalement découvert après avoir passé une nouvelle batterie de test. Dans l’impossibilité de laisser un être conscient de ses dons dans la nature, sans le moindre contrôle, il fut envoyé dans l’établissement même dont lui avait parlé son propre père. Quinze ans et voilà qu’il débarquait dans un endroit où tout les élèves étaient comme lui. Autant dire que ses débuts furent compliqués puisqu’il ne parvenait pas encore à se contrôler : les douleurs quotidiennes qu’il ressentait au contact des autres faillirent le tuer. Maitriser son talent et éviter de l’utiliser par réflexe furent l’apprentissage le plus difficile qu’il eut à faire.

    De son côté, dégouté de ne rien pouvoir faire malgré son statut important en politique pour éviter que son fils unique soit parqué dans un centre pour « bête », son père arrêta définitivement son travail, se refermant sur lui-même et ne souhaitant plus être lié d’une manière ou d’une autre à ce qui se passait à l’insu de beaucoup. Ne parvenant plus à avoir de nouvelles de Shinjirô, il devint peu à peu dépressif. La perte de son héritier eut finalement raison de son état mental et il finit par se tirer une balle en pleine tête. Sauf que sans le savoir, il venait de donner un véritable but à Shinjirô… Les prémices de ce qui deviendrait plus tard sa seule raison de vivre.

    PS : je passe volontairement sur les années de l’école, préférant mettre en forme cette période dans mes RP (afin d’y inclure les rencontres avec d’autres élèves).


  • Rêve(s) : Une ambition plutôt qu'un rêve : devenir une personne importante et qui peut compter dans un établissement en proie à tant de bouleversements. A une plus grande échelle, il souhaite tout simplement reprendre là où son père s’est arrêté, essayant de ce fait de devenir une personnalité incontournable. Pour cela il est prêt à se servir d'autant de pions que possible, ce qui est justement la raison pour laquelle il travaille aussi dur. Se faire reconnaître est devenu une obsession à ses yeux et quelque soit le chemin à prendre il est prêt à s’y conformer.


Qui se cache derrière l'écran?!



  • Prénom : /
  • Age : /
  • Comment avez-vous connu le forum ôô ? : J’avais essayé de jouer un perso il y a un moment de cela, perso que je n’ai pas réussi à gérer (peu intéressant en fait). Je reviens plus inspiré qu’auparavant (nous avons également un forum partenaire avec celui-ci)
    Qu'en pensez-vous ? : Je le trouve pas mal.
  • code ? : validé ^^
Revenir en haut Aller en bas

Shinjirô Kurasa - le Détecteur Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Takuetsu no gakuen :: x [A]DMINISTRATION x :: — Corbeille » -